30.03.23

Qu’est-ce qui est propre ?

"Propre", "stérile" et "pur", ce n'est pas la même chose, même si nous utilisons ces termes presque comme des synonymes dans la vie quotidienne. Ces termes sont utilisés de manière presque inflationniste dans la littérature spécialisée, comme le montrent les index d'un moteur de recherche scientifique, et la pandémie a encore accru la sensibilisation à l'hygiène au sein de la population.

DSC06893

Ce que signifie la propreté peut également être défini en fonction du domaine à partir duquel on souhaite la définir. Dans les domaines de l’électrotechnique et de l’industrie automobile, on met plutôt l’accent sur une propreté technique, en se concentrant au préalable sur la protection contre la contamination par des particules ou sur l’absence de certaines impuretés chimiques à la surface.

Dans le domaine de la santé, en revanche, on peut faire la distinction entre les termes “rendre propre”, qui désigne la réduction du nombre de micro-organismes, et “rendre stérile” et “aseptique”, qui désigne l’élimination active des micro-organismes [2]. De même, il faut faire la différence entre désinfection et nettoyage. Swissmedic définit ces termes comme suit [3] :

  • Désinfection : la désinfection entraîne une réduction du nombre d’agents pathogènes sur les surfaces ou les objets, de sorte qu’ils ne puissent plus être à l’origine d’une infection ou d’une transmission d’agents pathogènes (élimination des germes pathogènes). La réduction microbienne est ici de >4 niveaux log pour les champignons et les virus et de >5 niveaux log pour les bactéries.
  • Nettoyage : Élimination de la souillure dans la mesure nécessaire à son traitement et à sa destination ultérieure.

L’objectif doit être de procéder à un nettoyage et à une désinfection de manière à réduire ou à empêcher le risque de transmission de germes, plutôt que d’obtenir une surface stérile. La propreté des surfaces doit alors être évaluée, mise en corrélation avec une infection par des agents pathogènes et déterminée. Le défi consiste à déterminer les surfaces qui présentent le plus grand risque de contamination et de transmission [4].

La procédure correcte de nettoyage et de désinfection est importante, en particulier dans le secteur de la santé, afin d’éviter les contaminations croisées. La contamination croisée est le transfert d’impuretés, par exemple de micro-organismes, d’un produit/personne/surface à un autre. Protano et ses coauteurs [5] ont résumé la littérature à ce sujet et ont constaté qu’une bonne hygiène des mains ainsi que la désinfection et la stérilisation des surfaces et des instruments sont la clé de la prévention des infections dans le secteur de la santé. Il est important de respecter correctement les processus et de les mettre en œuvre de manière cohérente et complète.

Bien entendu, tout l’environnement d’un hôpital ne doit pas nécessairement être stérile. Selon le contact avec le patient, un degré différent de nettoyage, de désinfection ou de stérilisation est nécessaire. Rutala et Weber [6] se réfèrent à une classification en objets critiques, semi-critiques et non critiques, établie par Earle H. Spreading il y a déjà 50 ans, qui a été développée et qui est toujours utilisée. Ils font remarquer que la plupart des articles réutilisables non critiques sont généralement décontaminés sur place et non dans un lieu central.

Les objets les plus non critiques dans l’environnement du patient sont la barrière du lit, la surface du lit, le tableau du patient, la table de chevet et les pompes intraveineuses.  Tous ces éléments peuvent potentiellement entraîner une infection par transmission indirecte.  Cela peut par exemple se faire par les mains ou par contact avec l’équipement qui entre en contact avec le patient. L’importance de ces voies d’infection possibles est devenue de plus en plus évidente ces dernières années et a été suffisamment décrite dans la littérature [4,6]. De plus, il existe également le risque d’être hospitalisé dans une chambre de patient où le patient précédent a été infecté par des agents pathogènes. Comme ces derniers peuvent survivre et être infectieux pendant plusieurs jours, voire des mois dans certains cas, il est indispensable de procéder à un nettoyage régulier et approfondi des surfaces mentionnées entre les sorties de l’hôpital.

Plusieurs aspects sont à prendre en compte pour la désinfection des surfaces :

  1. Les processus et instructions développés doivent être validés. Les conditions suivantes s’appliquent à cet effet :
  • Les appareils utilisés à cet effet sont qualifiés.
  • Le personnel qui s’en occupe est qualifié.
  • Le système qualité doit fonctionner et être vécu
  1. Les processus et instructions doivent être mis en œuvre et strictement respectés. La règle veut que le nettoyage soit toujours effectué en premier, suivi de la désinfection et de la stérilisation. Le respect systématique des processus est l’un des points critiques où le processus défini et la mise en œuvre dans la réalité divergent [4]. Les processus doivent être mis en œuvre au moyen d’une liste de contrôle et selon une attribution claire des responsabilités, et être traçables.  
  2. Les produits utilisés pour le nettoyage/la désinfection doivent être choisis correctement. Le temps de séjour d’un produit de nettoyage doit être respecté et le produit doit être appliqué en fonction de la surface.
  3. Le personnel qui nettoie et désinfecte doit être formé. Cela doit être fait au début et ensuite au moins une fois par an.
  4. L’efficacité du nettoyage et l’utilisation correcte des produits doivent être contrôlées L’efficacité de la stérilisation doit toujours être contrôlée à l’aide de paramètres/indicateurs physiques, chimiques ou biologiques. L’efficacité du nettoyage doit être surveillée quotidiennement mais aussi par des audits internes et un retour d’information doit être immédiat.
  5. Une routine de décontamination appropriée en cas d’infestation ou comme mesure préventive, par exemple lors d’un changement de patient, doit également être mise en œuvre.

Outre les facteurs axés sur les processus et la technique, il existe d’autres facteurs importants [4] qui doivent plutôt être placés dans l’organisation et la culture. Les outils de gestion, la structure organisationnelle et la culture d’entreprise ont une influence sur le succès de la mise en œuvre et sur l’efficacité du nettoyage, de la désinfection et du suivi de l’efficacité.

Alors, qu’est-ce qui est propre ? – Tout dépend de la réponse.

En fonction de la personne à qui vous posez la question, vous obtiendrez des réponses différentes, qui se réfèrent à des normes et des règlements différents. On obtiendra par exemple une réponse différente de la part de personnes travaillant dans le secteur de la santé et de celles travaillant dans l’industrie des semi-conducteurs. Mais le point commun est que la propreté ne peut être atteinte qu’en veillant à ce que les processus soient validés, mis en œuvre et respectés et qu’ils ne soient pas seulement définis, mais aussi vécus par tous.

Littérature

  • [1] pubmed.nbci.nlm.nih.gov. Als Datensatz wurde die Anzahl Treffer bei der Suchmaschine PubMed bei der Suche nach ‘chemical contamination of surfaces’, ‘sterile surfaces’, ‘particle free surfaces’ erhoben.    
  • [2] Nancy A Faller. Clean Versus Sterile: A Review of the Literature Ostomy/ Wound Management 1999 ; 45 (5) : 56-68
  • [3] Schweizerische Leitlinie für die Validierung und Routineüberwachung von Reinigungs- und Desinfektionsprozessen für Medizinprodukte, Swissmedic, Schweizerisches Heilmittelinstitut.
  • [4] Jennifer H. Han, Nancy Sullivan, Brian f. Leas, David a. Pegues, Janice L. Kaczmarek, Craig a. Umscheid Cleaning Hospital Room Surfaces to Prevent Health Care-Associated Infections Annals of Internal Medicine 163 vol8 (2015) 598ff.
  • [5] C. Protano et al: Hospital environnement as a reservoir for cross contaminationh : cleaning and disinfection procedures Ann Ig 2019 ; 31 : 436-448
  • [6] William A. Rutala und David J. Weber: Disinfection and sterilization in Health Care Facilities: An overview of current issues Infect Dis Clin N AM 35 (2021) 575-607

Anzahl Likes:0

Donnez-nous votre avis

Ecrire le premier commentaire sur cet article.

Sie müssen angemeldet sein, um einen Kommentar zu hinterlassen.

Urgence
Urgence hygiène
Urgence
Urgence hygiène